13-19 mai 2019

Femmes et Culture : 3 questions à Bérénice Hartwig de la bibliothèquemunicipale de Besançon

15 juin 2017 |
Bérénice Hartwig, chargée de la numérisation et de la bibliothèque numérique de Besançon

Femmes et Culture : 3 questions à Bérénice Hartwig de la bibliothèquemunicipale de Besançon

 

Bérénice Hartwig, chargée de la numérisation et de la bibliothèque numérique de Besançon
Bérénice Hartwig est chargée de la numérisation et de la bibliothèque numérique Mémoire vive, qui regroupe le patrimoine numérisé des archives, des bibliothèques et des musées de la ville de Besançon.

1. À titre personnel, pourquoi êtes-vous présente sur les réseaux sociaux ?

Je me suis inscrite sur les réseaux sociaux par curiosité, pour comprendre comment cela marche. En 2015, j’ai suivi la formation « web et bibliothèque » #biblioquest, c’est une belle ouverture à l’utilisation de ces outils et cela a renforcé mes intuitions sur la valeur d’un réseau et de la veille numérique. Les réseaux sociaux permettent la valorisation du patrimoine en ligne et cela convient bien pour le patrimoine écrit.

2. Pourquoi avez-vous inscrit votre institution à la #MuseumWeek ?

@MVBesancon1 est un tout jeune compte Twitter qui a 6 mois, la bibliothèque numérique Mémoirevive Besançon est ouverte depuis 5 ans. C’est une base d’une grande richesse, des milliers de documents variés, livres, journaux, estampes, manuscrits, monnaies, partitions, cartes et plans sont disponibles sur Internet. La MuseumWeek est un moment formidable pour faire connaître les institutions culturelles et la diversité du patrimoine. C’est aussi un temps d’échanges et de comparaisons des collections qui peuvent faire progresser la recherche sur les œuvres.

 

3. Prévoyez-vous des contenus particuliers pour l’hommage aux femmes autour du mot-dièse #womenMW ?

Les collections bisontines regorgent d’autrices, de dessinatrices, de graveuses, de femmes anonymes photographiées. Autour du livre, nous présenterons la propriétaire d’un livre d’heure au Moyen Age, Bartholoméa et le psautier de Bonmont calligraphié par une moniale copiste. Sur le thème des voyages, ce sera l’occasion d’évoquer Maria Sibylla Merian, graveuse et voyageuse au Surinam.

 

Interview proposée par Julie Scheffer, Responsable internet et médias sociaux aux Archives de France

Vous pourriez aussi aimer