13-19 mai 2019

4 questions à Jacqueline NGO MPII, directrice de Little Africa

18 avril 2018 |

4 questions à Jacqueline NGO MPII, directrice de Little Africa

1. Pourquoi avoir inscrit votre institution à la #MuseumWeek ?

Cela fait plusieurs années que nous suivons cet évènement, notamment sur twitter. Nous avons souvent relayé des informations d’établissements qui y participaient comme le Quai Branly ou encore la Fondation Zinsou. C’était déjà pour nous une manière de participer. Et cette année, on eu envie nous aussi d’y prendre part.

2. Prévoyez-vous des contenus particuliers pour la journée dédiée aux femmes autour du mot-dièse #womenMW ?
Absolument ! Etant une agence de promotion culturelle, je pense que nous porterons surtout notre regard non pas sur des oeuvres, mais sur des parcours de femmes dans l’art.

3. Qui sont les artistes femmes Africaines que vous aimeriez faire connaître au grand public ?

“B.G.29.04.1997”, 2016 – Beya Gille Gacha

Il y aura celles dont nous suivons le parcours depuis des années, tels que Namsa Leubah, Aida Muluneh, Joana Choumali. Mais il y a aussi les artistes Ndidi Emefiele, Beya Gille Gacha, Lady Skollie. Nous parlerons aussi de toute ces autres artistes qui s’expriment par un médium assez inattendu qu’est le cheveu et réalisent des sculptures capillaires incroyables. Je parle de Nadeen Mateky, Sephora Joanes, Murielle Kabile.

4. ​L’importance du développement des musées en Afrique par le biais du numérique

Pour beaucoup de secteur créatif, je pense qu’aucun ne saurait se passer d’une présence numérique. Et encore plus un musée qui est un espace de partage et de dialogue. Le rayonnement qu’il peut avoir au niveau local est aussi important que celui qu’il peut avoir à l’international. De plus en plus de musées innovent et proposent des visites virtuelles d’une exposition ou de l’établissement. Cela permet de décloisonner les frontières géographiques mais aussi sociale. L’Afrique connaît une économie numérique qui ne cesse de se développer. Avec une population jeune hyperconnectés, je pense que les institutions culturelles tels que les musées ont leur rôle à jouer dans la diffusion de leurs ressources par le biais du numérique.

Avoir un site Internet par exemple, c’est déjà s’inscrire dans une stratégie numérique.

Vous pourriez aussi aimer