13-19 mai 2019

Femmes et Culture : 3 questions à Camille Morineau, fondatrice d’AWARE

14 mai 2019 |

Femmes et Culture : 3 questions à Camille Morineau, fondatrice d’AWARE

Association co-fondée en 2014 par Camille Morineau, historienne de l’art spécialiste des artistes femmes, AWARE (Archives of Women Artists, Research and Exhibitions) a pour objet la création, l’indexation et la diffusion de l’information sur les artistes femmes du XXe siècle.

Les artistes femmes sont sous-représentées dans les ouvrages d’art, les expositions et les collections de musées, quand elles n’en sont pas complètement absentes. C’est la vocation d’AWARE de corriger l’histoire ?
J’ai fondé l’association AWARE pour pallier le déficit énorme d’information sur une moitié de l’Histoire de l’art : celle des artistes femmes. C’est important de se poser la question des femmes dans la culture aujourd’hui, mais notre futur dépend du passé : si l’on fait la preuve que les femmes ont eu les mêmes pulsions artistiques que les hommes, qu’elles ont existé et travaillé autant qu’eux au siècle où leur histoire commence à s’écrire (XIXème et XXème), c’est aussi notre représentation du monde qui change. Où est leur travail ? Que dit-il sur elles, sur les hommes, sur le monde ? Se poser ces questions, c’est déjà agir ; trouver les réponses c’est aussi trouver des armes pour un bataille du sens. Le sens, c’est de la politique : cela appartient à tous, c’est un espace d’action et de représentation.

Pourquoi participez-vous à la #MuseumWeek ?
Nous participons à la #MuseumWeek en publiant chaque jour des portraits d’artistes de notre site internet, en lien avec le sujet et l’# proposé. Nous mettons en valeur le contenu de nos recherches, qui est très incarné : il s’agit de la vie et de l’œuvre d’artistes femmes dont la très grande majorité sont inconnues du grand public, mais aussi des spécialistes. Raison pour laquelle notre site est visité aujourd’hui par plus de 20 000 personnes par mois : l’information qui est là est devenue utile. On peut se promener dans AWARE comme dans un musée où presque toutes les œuvres sont « nouvelles » ; et grâce à la #MuseumWeek cet espace dédié aux artistes femmes gagnera en visibilité.

Que représente le mouvement #womeninculture pour vous ?
L’enjeu du mouvement mondial #womeninculture c’est précisément la visibilité : on peut penser que les femmes ont été traitées justement par les historiens de la culture, et/ou que la culture est un domaine plus paritaire que d’autres. Or ce n’est pas le cas ; les rattrapages sont à faire là comme ailleurs, avec des retombées symboliques particulièrement fortes car si nous ne changeons pas nos représentations du monde, sa réalité ne pourra pas se transformer en profondeur. Utiliser le Web pour rendre cette question visible, c’est utiliser l’arme la plus efficace pour transformer les représentations.

Vous pourriez aussi aimer